Mise en œuvre du FTI

An Introduction

Implementing FIT

L’objectif global du programme FTI du CTIC est d’encourager les jeunes à utiliser les TIC au secondaire, pour que les jeunes Canadiens talentueux veuillent ensuite faire carrière dans les TIC et trouvent un emploi à la suite de leurs études secondaires ou postsecondaires. La rupture qui existe entre le marché du travail et l’enseignement au Canada est préoccupante, car on incite les élèves à choisir des cursus dispendieux et inappropriés. Avec le FTI, le CTIC vise à encourager les jeunes adultes à choisir une carrière réaliste dans un secteur qui recrute.

Pour simplifier la mise en œuvre du programme FTI, le CTIC l’effectue conjointement avec les ministères de l’Éducation, les conseils scolaires et les établissements scolaires des provinces et des territoires. Le CTIC vise à mettre en œuvre le programme FTI dans son intégralité et de façon uniforme dans le plus d’établissements scolaires possible au Canada. Étant donné que les provinces et les territoires possèdent tous des directives différentes en matière de financement, d’infrastructure et d’enseignement, la mise en œuvre du programme FTI varie également.

 

La présente partie intitulée « Mise en œuvre du FTI » offre un aperçu de l’application du programme FTI. On y aborde les sujets suivants :




 

Remarque : Les renseignements présentés ici sont destinés à une mise en œuvre typique du programme FTI. Veuillez les examiner avec un représentant du CTIC.


1. Calendrier de mise en œuvre


La mise en œuvre du programme FTI se fait en trois étapes. Le graphique ci-dessous résume ces étapes ainsi que les jalons essentiels.


Mise en oeuvre de FIT_Implementation Plan

L’étape de décisions de la procédure de mise en œuvre peut prendre un certain temps. Les discussions avec les ministères de l’Éducation, les conseils scolaires et les établissements peuvent durer longtemps. La prise de décision peut durer très longtemps et peut nécessiter plusieurs niveaux d’accord.

Une fois qu’un accord a été trouvé pour mettre le programme FTI en place dans un ou plusieurs établissements au sein d’un conseil scolaire, on passe à l’étape de planification.

L’évaluation et la mise en conformité des cours existants ainsi que la création des nouveaux cours nécessaires pour répondre aux exigences du programme d’études du FTI constituent une étape importante. La création des nouveaux cours peut prendre jusqu’à un an. Au mois d’octobre, les directeurs, les directeurs adjoints, les directeurs du programme d’études/les directeurs de département se rencontrent pour décider des cours qui seront proposés l’année scolaire suivante. Les éléments clés à prendre en compte lors de la sélection des cours comprennent :

  • l’orientation et la vision du mandat de l’établissement et du conseil scolaire pour l’apprentissage du 21e siècle;
  • le nombre d’inscriptions prévu pour l’année scolaire suivante;
  • les qualifications et l’expertise du personnel enseignant. 

 

Une fois que les cours ont été approuvés, les documents pour le choix des cours des élèves sont créés et l’étape de planification est bien avancée.

Le reste de l’étape de planification devrait se dérouler ainsi :

   Novembre :

  • Les cours sont créés pour l’année scolaire suivante et sont présentés au directeur pour obtenir l’autorisation finale.
  • Le livret des cours est envoyé à l’imprimeur à la mi-novembre. Ce livret permet aux élèves et à leurs parents de s’informer sur les cours offerts l’année scolaire suivante (2009-2010).

 

   Janvier :

  • Possibilité de perfectionnement professionnel pour les enseignants en période d’examen (différente selon la province).

   Février :

  • Les conseillers d’orientation proposent aux élèves de s’inscrire aux cours.
  • Les élèves et les parents examinent la documentation des cours.
  • Les cours pour l’année scolaire suivante sont choisis.

 

  Mars :

  • L’inscription des élèves est terminée.
  • Les emplois du temps sont créés en fonction des inscriptions.

 

   Avril :

  • Le personnel de l’établissement confirme les inscriptions aux cours.
  • Les emplois du temps de l’année suivante sont distribués. 

 

   Mai :

  • Le ou les enseignants conçoivent et bâtissent des ateliers de travaux pratiques pour le mois de septembre.
  • Cette étape marque le début de la phase d’« inauguration » de la mise en œuvre du FTI.

 

   Juin :

  • Possibilité de perfectionnement professionnel pour les enseignants en période d’examen (différente selon la province).
  • Le ou les enseignants créent le budget de la mise en œuvre du FTI.

 

   Juillet :

  • Un atelier d’été de formation en technologie a lieu la première semaine de juillet. Sinon, il a lieu les deux dernières semaines d’août.
  • Les enseignants achèvent la création et la préparation des activités de classe.

 

   Septembre :

  • Début du programme FTI

 

2. Formation des enseignants

 


Les établissements scolaires qui ont mis en œuvre le programme FTI peuvent proposer plusieurs concentrations, notamment :

  • Médias interactifs;
  • Conception et développement de logiciel;
  • Analyse des systèmes de gestion et d’information;
  • Systèmes de réseaux et leur exploitation.

Tous les établissements qui offrent le programme FTI proposent le développement de compétences dans le domaine des affaires et de la communication. Ces établissements devront examiner les capacités techniques de leur personnel pour offrir la concentration FTI sélectionnée. Dans certains cas, les enseignants devront recevoir une formation ou une mise à niveau sur les certifications techniques afin de respecter les normes établies par les fournisseurs. Ces certifications techniques peuvent inclure entre autres :

 

1. Cisco IT Essentials (ITE) :

2. CompTIA A+


Cours Cisco IT Essentials (ITE) de formation des formateurs

Ce cours dure 40 heures au total (5 jours, 8 heures par jour) et est traditionnellement mis en place selon un modèle de formation en personne. On a assisté à une évolution vers un modèle d’apprentissage à distance combiné pour tenir compte des enseignants qui se trouvent dans des endroits éloignés ou qui ne peuvent pas être libérés de leurs fonctions pour assister à une semaine entière de formation.

Pour pouvoir faire partie du programme, l’enseignant doit effectuer un cours de formation dispensé par une « Académie de zone » approuvée. Les conditions requises sont présentes au complet dans le modèle de formation des formateurs de Cisco Academy que vous pouvez consulter ici.

Concernant les Académies Cisco :

  • Les établissements secondaires sont souvent appelés « Académies locales » dans le programme de Cisco Academy. Dans ces établissements, les enseignants ne peuvent dispenser le programme d’études qu’aux élèves. Ils reçoivent leur formation de la part des « Académies régionales ».
  • Certains établissements secondaires plus grands et/ou les collèges/les instituts de technologie/les universités sont appelés « Académies régionales ». Ces établissements ont le droit de former les enseignants. Ceux-ci possèdent généralement plus d’expérience pratique/de certifications de l’industrie que les enseignants des Académies locales. Si l’un de ces établissements décide de dispenser également une formation aux élèves, alors ce sont des Académies locales/régionales (p. ex. le NAIT d’Edmonton). Les enseignants des Académies régionales sont formés par des Académies de zone. Les enseignants des Académies locales peuvent également être formés par les Académies de zone si leur Académie régionale ne peut s’en charger.
  • Les Académies de zone forment les enseignants des Académies régionales et locales. Elles sont généralement formées directement par Cisco, mais selon la formation ou les compétences qui nécessitent une formation, elles peuvent être formées par une autre Académie de zone (ou même par une Académie régionale). Il existe quatre Académies de zone au Canada : au Québec, en Ontario, en Alberta (NAIT) et en Colombie-Britannique (BCIT).

 

Remarque : Le rôle des Académies régionales et des Académies de zone est actuellement à l’étude dans le programme de Cisco Academy. Certaines Académies régionales sont mieux préparées pour dispenser une formation que certaines Académies de zone.

Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site suivant :

https://www.netacad.com/fr/web/about-us/about-networking-academy

http://www.cisco.com/web/learning/netacad/downloads/779/edu/media/docs/Instructor_Training_Guidelines.pdf
 

Certification CompTIA Certified Technical Trainer (CTT+)

De plus amples renseignements concernant la certification et la formation CompTIA sont disponibles ici.

 

3. Exigences techniques


Souvent, les établissements pensent que la mise en œuvre du programme FTI demande un investissement important dans du matériel et des logiciels pour pouvoir répondre aux exigences du FTI. C’est absolument faux. Le programme FTI a été conçu pour être intégré dans le programme d’études d’un établissement scolaire. Par conséquent, aucune exigence technique supplémentaire n’est requise.
 

Si vous souhaitez mettre en œuvre le programme FTI, le représentant FTI local vous informera des concentrations que votre établissement est en mesure de proposer. Les concentrations sont basées sur un ensemble de compétences et souvent les établissements ne sont pas en mesure de proposer immédiatement les quatre concentrations FTI. Cela dépend des cours dispensés par l’établissement étant donné que certains cours répondent à des exigences précises en matière de compétences.
 

Avec l’aide d’un représentant FTI, les établissements scolaires seront en mesure de planifier différents cursus de cours qu’ils peuvent proposer aux élèves. Les établissements qui souhaitent proposer les quatre concentrations FTI aux élèves devront peut-être dispenser de nouveaux cours pour pouvoir développer les compétences. À ce moment-là, ils peuvent envisager d’installer du nouveau matériel et de nouveaux logiciels pour répondre aux exigences des cours.
 

Le FTI peut alors conseiller les établissements ou les conseils scolaires pour ce qui est des ressources appropriées pour chaque cours ou pour chaque concentration FTI. Le FTI se réjouit de suggérer des fournisseurs de ressources qui ont reçu un « sceau » FTI de la part du CTIC et qui complètent les concentrations FTI.
 

Dans ce cas, les exigences techniques d’un établissement peuvent être modifiées et déterminées par un fournisseur extérieur à l’établissement.


4. Inscription des élèves


FIT Student

Les élèves sont inscrits au programme FTI lorsqu’ils choisissent un cours FTI dans un établissement FTI désigné. Ils recevront alors une invitation pour rejoindre le FTI de la part de l’enseignant principal du programme. Même si les élèves sont automatiquement inscrits en tant qu’« élèves du programme FTI » lorsqu’ils prennent part à un cours approuvé par le FTI, seuls les élèves qui terminent un cursus de cours recevront un certificat FTI (les cursus sont composés des cours sélectionnés qui complètent une concentration/un certificat FTI).


REMARQUE : Le FTI a le plaisir d’annoncer qu’un Passeport élève sera mis en œuvre d’ici l’automne 2013. Cet outil permettra aux élèves de faire le suivi des compétences qu’ils ont acquises en tant qu’élèves du FTI et leur indiquera celles qu’ils doivent développer (ou ont développé) pour obtenir un certificat FTI. Une fois que le Passeport élève est mis en application dans un établissement, les élèves recevront automatiquement une « lettre de bienvenue » lors de leur inscription à un cours approuvé par le FTI. Un élève peut ainsi être identifié comme appartenant au programme FTI.


Grâce au passeport, les élèves recevront de la documentation sur les compétences validées par l’industrie qu’ils ont acquises avec le FTI. Cet outil leur sera utile lorsqu’ils effectueront une demande d’admission à des programmes d’enseignement postsecondaire, mais aussi lorsqu’ils rédigeront leur CV et qu’ils postuleront pour un emploi. 


HAUT DE LA PAGE